2 min read

Investir dans un parking

Investir dans un parking
Photo by John Matychuk / Unsplash

La place de stationnement : un investissement locatif intéressant

Je rencontre souvent, chez Stonebox, des clients qui cherchent à investir dans l’immobilier. Leur demande est toujours la même : ils cherchent un appartement, un studio ou un local commercial qui pourra leur assurer des revenus complémentaires. Et pourtant, ils oublient souvent une autre solution, particulièrement intéressante : le parking. A Paris, notamment, les places de stationnement sont rares, et la demande de location de parking est très forte. Un investissement très attractif, mais qui demande toutefois une certaine prudence.

Acheter une place de parking : les avantages

Investir dans une place de parking offre beaucoup d’avantages par rapport à l’achat d’un appartement. Tout d’abord, son coût : à Paris, une place de parking peut se vendre entre 15.000 € et 45 000 €, on est toutefois bien en dessous des prix d’un studio. Par ailleurs, en raison de la forte demande, une place de parking se loue très facilement (de 45 à 500 euros par mois, en fonction de sa localisation) et se revendra rapidement. Les coûts d’entretien sont limités, puisqu’un tel investissement ne demande ni travaux ni remise en état et peu d’entretien au quotidien.

Le parking offre également une grande souplesse, car il n’est pas soumis à la loi de 1989 sur les rapports locatifs : aucun contrat de bail écrit n’est exigé et il est beaucoup plus simple de donner congé à un locataire qui ne paye pas le loyer.

Mon conseil : même si ce n’est pas obligatoire, il est préférable de signer un contrat de bail qui prévoit le prix de location et ses modalités de révision. Et, comme pour un appartement, n’oubliez pas d’exiger une caution, utile en cas de dommages causés par le locataire.

Bien choisir sa place de parking

Pour que votre investissement soit rentable, il est important de choisir votre place de parking avec soin, pour être sûr qu’elle se louera facilement.

Certains critères doivent être pris en compte :

La situation géographique : privilégiez un parking situé dans un quartier où le potentiel locatif est fort, comme une zone résidentielle ou un quartier de bureaux.

Le parking : dans les parkings souterrains, préférez les places situées au premier sous-sol et à proximité des sorties.

La place : pensez à choisir une place assez haute et large, qui permettra le stationnement de véhicules imposants (comme les 4x4).

La fiscalité des places de parking

Comme pour tout bien immobilier, l’achat d’une place de parking doit faire l’objet d’une transaction devant notaire : vous devrez donc verser des frais de notaire.

Vous serez également soumis à la taxe foncière et à la taxe d’habitation, si le parking est dépendant de votre appartement.

Enfin, les loyers perçus sont soumis à l'Impôt sur le revenu, au titre des revenus fonciers.

Mon avis d’experte

Le parking constitue un investissement particulièrement intéressant en raison de la souplesse de son bail, qui peut être facilement rompu en cas d’impayé de loyer, et du montant très faible des charges. Attention toutefois : mieux vaut éviter les parkings avec ascenseurs qui nécessitent un entretien fréquent et coûteux. Faite attention à bien sélectionner votre emplacement : d’une rue à l’autre, l’offre peut être très différente ! Un quartier où l’immobilier est cher peut avoir beaucoup de places de parkings, et donc peu de besoin en stationnement… et inversement ! Prenez donc le temps de bien vérifier l’offre locative avant d’investir.

Maïa